Deux axes: le guichet...

À l'automne 2021, dans le cadre de la mise en place d'une politique d'utilisation des données, nous avons mené une enquête auprès des écoles et des autorités scolaires cantonales (Protection et utilisation des données – quelles sont les préoccupations?). L'enquête a montré qu'il existe des incertitudes quant à l'utilisation et à la protection des données.

Sur cette base, nous créons un guichet pour les questions d'utilisation et de protection des données, notamment pour les directions d'école et l'administration de l'éducation. Le guichet a pour objectif de transmettre des connaissances et tirer des enseignements pour le développement d'une politique d'utilisation des données. En outre, il favorise une pratique nationale en matière d'utilisation des données dans le système éducatif. Des questions techniques, juridiques, éthiques et organisationnelles peuvent être posées. Nous assurons les prestations de conseil et d'assistance du guichet. En cas de besoin, des expertes et experts externes peuvent être consultés. Nous informerons ultérieurement de la forme concrète que prendra ce guichet.

... et le programme

L'un des défis du développement d'une politique d'utilisation des données est de connaître les besoins actuels et futurs des acteurs hétérogènes du système éducatif, ainsi que d'anticiper l'impact des évolutions technologiques. Pour relever ce défi, nous élaborons un programme, au sein duquel il est essentiel d'impliquer les groupes d'acteurs. Le programme poursuit trois objectifs:

  1. Les potentiels et les défis de l'utilisation des données dans le système éducatif sont identifiés, thématisés et rendus compréhensibles.
  2. Une réflexion sur les principes normatifs du système éducatif est encouragée. Une attention particulière est accordée à la valeur ajoutée de l'utilisation des données pour le système éducatif.
  3. Des mesures sont proposées pour une politique d'utilisation des données.

Dans le cadre de ce programme, nous accompagnons environ 10 projets qui se penchent sur les potentiels et les défis de l'utilisation des données dans l'espace suisse de formation. Les enseignements tirés des projets sont à leur tour intégrés dans le développement de la politique d'utilisation des données. Afin d'identifier les projets appropriés, nous avons effectué une analyse par segment et analysé les parties prenantes en fonction de leurs besoins en matière d'utilisation des données. Nous avons ainsi identifié six segments (orienté croissance, orienté recherche et  développement, institutionnalisé, orienté potentiel, orienté discours et orienté domination). Ils ont en commun la manière d'aborder les changements liés à l'utilisation des données. Au sein de ces segments, nous allons maintenant chercher et sélectionner des projets qui offrent une valeur ajoutée au système éducatif.

Le transfert de connaissances constitue un autre axe. Les connaissances acquises via le guichet et le programme sont intégrées en permanence dans le développement de la politique d'utilisation des données pour l'espace numérique de formation.

Articles associés

Le projet IDENTI du canton de Lucerne s'intéresse à l'identité numérique des élèves et met en lumière les conditions-cadres des moyens d'enseignement numériques ainsi que des applications. Karin Weber et Reto Buchmann, qui assument la codirection du projet, ont esquissé pour nous les premières solutions aux défis identifiés.

En raison de la rapidité des progrès technologiques, les conditions-cadres des technologies d'IA sont souvent peu claires, également dans le domaine de l'éducation. Le projet «Sandbox de l'innovation pour l'IA» vise à clarifier la réglementation. Raphael von Thiessen, chef du projet Sandbox du canton de Zurich, explique la démarche.

La collaboration avec des projets d'utilisation des données nous permet d'éclairer l'écosystème des «données de l'éducation» à l'aide de cas concrets issus de la pratique et de tester des solutions à la croisée des différents groupes d'intérêts. Les expériences faites jusqu'à présent le montrent: malgré toute l'hétérogénéité, les mêmes questions préoccupent.

Pour une politique d'utilisation des données qui tienne également compte des questions d'équité en matière d'éducation, il faut un dialogue avec toutes les parties prenantes: la recherche, l'environnement scolaire, les entreprises EdTech et l'administration de l'éducation. Le prof. Dr Kenneth Horvath, directeur du projet de recherche «Algorithmic Sorting in Education» à la HEP de Zurich, l'explique dans sa contribution.